Blog Annecy Lifestyle

Les bienfaits des câlins au quotidien

Les bienfaits des câlins au quotidien
Les bienfaits des câlins au quotidien
5 (100%) 5 votes

Le saviez-vous ?

Les câlins ont un effet thérapeutique sur l’esprit et le corps lorsqu’ils durent au moins 20 secondes ! Faire un câlin crée une hormone appelée « ocytocine », souvent appelée « l’hormone de l’amour ».

Le simple fait de s’enlacer, permet de se détendre, de se sentir en sécurité et de diminuer les peurs. Chez l’enfant, le premier contact à travers le câlin, lui amène de la douceur, de la sécurité affective. Par exemple, lorsqu’un enfant tombe, le fait de le serrer dans nos bras, le rassure et lui permet de sécréter de l’ocytocyne.

Le fait de se faire une câlin nous permet aussi de profiter du moment présent, de s’arrêter un instant.

Le câlin est également un excellent moyen de communication non verbale qui, par le toucher, témoigne de toute l’affection que nous donnons à l’autre.

 

Doux, gratuits et sans artifices, nous avons tous besoin de câlins !

 

Découvrez 5 bienfaits liés aux câlins :

 

1. Ils créent de l’ocytocine
L’ocytocine est un neurotransmetteur qui agit sur le système limbique, centre émotionnel du cerveau, favorisant ainsi le sentiment de satisfaction et la diminution de l’anxiété et du stress
Cette hormone est notamment libérée en grande quantité pendant l’accouchement, et vise à faciliter la naissance.
2. Ils favorisent la patience

Le câlin est une manière simple de montrer que l’on apprécie quelqu’un et/ou que l’on est reconnaissant. La société nous conduit à être sans cesse obnubilé par nos prochaines tâches,  à être toujours dans l’action, dans le « toujours plus ». En ralentissant et en s’accordant des moments pour offrir des câlins sincères, il y a un réel bénéfice pour nous, pour les autres, et nous cultivons notre patience.

3. Ils préviennent des maladies

L’affection diminue le stress qui empêche de nombreuses maladies. En sachant que le stress est à l’origine de nombreuses pathologies.

4. Ils stimulent la dopamine

Les faibles niveaux de dopamine jouent un rôle dans les troubles de l’humeur (la dépression notamment) mais également dans les maladies neurodégénératives. La dopamine est responsable du sentiment de bien-être et de la motivation. Les câlins contribuent ainsi à stimuler le cerveau pour la production de dopamine, l’hormone du plaisir. Les capteurs de dopamine sont les zones stimulées par de nombreuses drogues stimulantes comme la cocaïne et la méthamphétamine.

5. Ils stimulent la sérotonine

Faire des câlins et tendre la main libèrent des endorphines et de la sérotonine dans les vaisseaux sanguins. Les endorphines libérées et la sérotonine procurent du plaisir et permettent de faire passer la douleur et la tristesse. Faire des câlins aux animaux aurait également un effet apaisant et réduirait le niveau de stress. Faire un câlin pendant une période prolongée augmente les niveaux de sérotonine, améliore l’humeur et crée le bonheur !
Faire un câlin se traduit généralement par un sourire de celui qui le reçoit… La douceur humaine est, selon moi, un élément très important dans la société actuelle où nous vivons !

Alors prenons le temps de nous faire des câlins !

 

Pour celles et ceux qui souhaitent en savoir davantage sur les câlins : 
Facebook Comments