Que manger pour réguler le taux de globules rouges ?

Dans certaines situations, il peut arriver que notre corps produise trop de globules rouges, phénomène appelé la polyglobulie. Ce surplus de globules rouges dans le sang peut engendrer divers problèmes tels qu’une augmentation des risques de thrombose et d’embolie pulmonaire. Afin de réduire ces complications et de réguler ses niveaux de globules rouges, l’alimentation joue un rôle essentiel. Dans cet article, nous allons explorer les aliments à privilégier et ceux à éviter en cas de polyglobulie.

Les aliments clés pour une alimentation saine en cas de polyglobulie

Afin de contribuer à réduire le nombre de globules rouges dans le sang, voici quelques aliments qui peuvent être intégrés dans votre routine alimentaire :

  1. Des fruits et légumes riches en eau. Il est primordial de rester hydraté pour favoriser la circulation sanguine et contribuer à la régulation du taux de globules rouges. Les fruits et légumes riches en eau comme le melon, la pastèque, les concombres ou encore les tomates sont donc excellents pour cela.
  2. Des aliments riches en fer non hémique. Le fer non hémique est un type de fer présent principalement dans les végétaux, et son absorption par l’organisme est moins rapide que celle du fer hémique (présent notamment dans la viande). Privilégier les aliments riches en fer non hémique comme les lentilles, les légumes verts à feuille (épinard, chou kale) ou les céréales complètes peut aider à ne pas augmenter davantage le nombre de globules rouges.
  3. Des aliments contenant des vitamines et minéraux essentiels. Les vitamines B6 et B12 ainsi que l’acide folique sont très importants pour permettre un bon fonctionnement des globules rouges. Les sources végétales telles que les légumineuses, les noix, les graines et les fruits secs sont d’excellentes options pour consommer ces nutriments.
À LIRE AUSSI :  555 : Quelle Signification en 2024 ?

Les aliments à éviter ou limiter pour réduire le niveau de globules rouges

Il est également crucial d’éviter certains aliments qui peuvent contribuer à augmenter encore plus le taux de globules rouges.

  1. Les aliments riches en fer hémique. Le fer hémique présent dans les produits d’origine animale tels que la viande rouge, les abats ou encore la charcuterie présente une absorption rapide par l’organisme, ce qui favorise l’augmentation du nombre de globules rouges. En cas de polyglobulie, il est donc recommandé de limiter ou éviter leur consommation.
  2. Le sel. Une forte consommation de sel peut entraîner une déshydratation et perturber la fonction rénale, ce qui provoque souvent une augmentation de la production de globules rouges. Réduire sa consommation de sel et privilégier des aliments moins salés est donc bénéfique pour la santé en général, mais également pour réguler les niveaux de globules rouges.
  3. L’alcool. La consommation excessive d’alcool peut altérer le fonctionnement du foie et des reins, et provoquer un déséquilibre dans la formation des globules rouges. Il est conseillé de limiter voire éviter l’alcool en cas de polyglobulie.

Adapter son mode de vie pour réduire le taux de globules rouges

En plus des éléments alimentaires évoqués précédemment, il existe quelques conseils à adopter au quotidien pour favoriser la régulation du taux de globules rouges :

  • Pratiquer une activité physique régulière. L’exercice permet d’améliorer la circulation sanguine et la qualité de vos vaisseaux sanguins. Optez pour des activités modérées telles que la marche, le yoga, la natation ou encore le vélo.
  • Maintenir un poids santé. Un excès de poids peut entraîner une surcharge de travail pour le système cardiovasculaire et nuire à la circulation sanguine, ce qui pourrait donc augmenter le risque de complications liées à la polyglobulie.
  • Gérer son stress. Le stress chronique peut avoir des effets néfastes sur la santé en général et influencer négativement la circulation sanguine. Il est important de mettre en place des techniques de gestion du stress telles que la relaxation, la méditation ou encore la pratique d’activités relaxantes.

Laisser un commentaire