Bordeaux : entre gastronomie et œnologie

La simple évocation de « Bordeaux » renvoie les amateurs de vins à l’idée de tous les grands crus originaires de cette région. Avec cette réputation internationale, le fait d’acheter les nouveaux vins de Bordeaux en primeur devrait être une priorité pour tous les amoureux de ces breuvages. Mais puisque l’on n’apprécie vraiment un bon vin qu’autour d’un repas savoureux, ces merveilleux crus entretiennent un lien spécial avec la gastronomie bordelaise. Dans les restaurants de la Belle Endormie, tout s’équilibre avec des références incontournables !

Des vins à l’appellation bien contrôlée

Le vin bordelais est l’un des plus prestigieux au monde. En effet, de très nombreux grands crus bénéficient de cette appellation. Une gamme de vin très variées s’offre à leur potentiels acheteurs, avec des crus en provenance de vignobles à la répartition bien distincte autour de la Garonne, la Dordogne et leur estuaire commun, la Gironde.

En outre, la qualité est le point commun de tous ces vins désignés bordelais qu’ils soient rouges ou en blanc. Ainsi, on retrouve des cépages de renom comme le Merlot, le Cabernet Franc, le Cabernet Sauvignon, le Petit Verdot, le Malbec ou encore le Carménère sous sa forme rouge.

En blanc, le vin bordelais se décline en Sauvignon Blanc, Sémillon, Colombard, Muscadelle, Merlot Blanc, Sauvignon Gris ou Ugni Blanc entre autres. Pour tous ces cépages élevés dans des châteaux célèbres pour leurs millésimes, une réservation en primeur vaut évidemment le coup.

À LIRE AUSSI :  Les 10 plus beaux villages de France en 2024

La gastronomie bordelaise en 3 plats

Le vin de Bordeaux a certes une grande renommée, mais sa gastronomie fait également des amoureux. Parmi les nombreuses spécialités qu’on y trouve, certaines privilégient d’ailleurs le vin comme ingrédient.

L’entrecôte bordelaise

Tout d’abord, il y a l’entrecôte bordelaise ! C’est l’une des spécialités les plus prisées en Gironde. Le plat est composé d’une entrecôte de bœuf de Bazas (un animal élevé dans la région) accompagné d’une sauce qui associe le vin rouge à la moelle de bœuf.

Par ailleurs, ce qui fait la spécificité de ce mets est le fait qu’il soit généralement cuisiné sur des sarments de vignes, reprenant ainsi une tradition créée par les vignerons. Il se déguste avec diverses garnitures comme les échalotes crues ou les pommes de terre d’Eysines. Tout dépendra de vos préférences ou de la spécialité du restaurant qui vous accueille.

La lamproie à la bordelaise

La lamproie que l’on retrouve dans la région bordelaise grâce à la Dordogne et la Garonne est l’élément principal de ce plat. Le poisson est cuisiné dans une sauce incluant leur sang ainsi que du vin rouge. Le plat est généralement servi avec un bordeaux supérieur rouge et des croûtons à l’ail.

La tricandille

La tricandille est un plat typiquement bordelais et fait à base de tripes de porc. En raison de la présence d’abattoirs à Bordeaux, cet ingrédient principal est d’ailleurs disponible en grande quantité dans la région. Pour la cuisson, les boyaux sont nettoyés, ébouillantés puis grillés sur des ceps ou des sarments de vigne. De plus, le poivre, le sel, l’ail et le persil servent d’assaisonnement pour ce plat qui se déguste traditionnellement en casse-croûte.

À LIRE AUSSI :  Les villes les plus ensoleillées de France : des destinations incontournables tout au long de l'année

Laisser un commentaire