Peut-on réellement mourir d’un problème de vésicule biliaire ?

La vésicule biliaire est un organe essentiel pour notre organisme : il sert de réservoir à la bile, substance produite par le foie et nécessaire à la digestion des graisses. Malheureusement, cet organe peut être à l’origine de divers problèmes pour certains individus, mais peut-on vraiment mourir des complications associées à la vésicule biliaire ? Découvrez dans cet article les principales menaces entourant cet organe vital.

Un organe indispensable à la digestion

La vésicule biliaire a pour principale fonction de stocker la bile, ce liquide vert brunâtre qui joue un rôle primordial dans la dégradation des aliments gras. La bile permet notamment :

  • d’évacuer les déchets présents dans le sang du foie;
  • d’éliminer l’excès de cholestérol néfaste pour la santé;
  • de faciliter la digestion et l’absorption des lipides par l’intestin grêle;
  • et de favoriser la bonne absorption des vitamines liposolubles (A, D, E et K).

D’un volume d’environ 50 mL, ce petit sac situé juste sous le foie fonctionne en synergie avec ce dernier pour fournir généralement la quantité adéquate de bile lors d’un repas riche en graisses.

Les troubles liés à la vésicule biliaire

Plusieurs problèmes de santé peuvent être associés au mauvais fonctionnement de la vésicule biliaire, impliquant des douleurs abdominales, des troubles digestifs, des nausées et parfois même la mort. Les principales complications sont :

Les calculs biliaires

Le trouble le plus fréquemment associé à la vésicule biliaire est sans conteste la formation de calculs biliaires. Ces petites masses solides formées de cholestérol ou de pigments biliaires peuvent se loger dans la vésicule ou les voies biliaires et bloquer ainsi la circulation du liquide. Cela peut provoquer des douleurs importantes et engendrer des inflammations locales, dont une cholécystite aiguë.

À LIRE AUSSI :  Reconversion professionnelle quand on est en CDI : comment faire en 2023 ?

La cholécystite aiguë

Il s’agit d’une inflammation subite de la vésicule biliaire causée généralement par un calcul bloquant le canal cystique. La cholécystite aiguë s’accompagne souvent de douleurs intenses, de fièvre et d’autres signes de détresse digestive. Une prise en charge médicale rapide est nécessaire pour éviter la perforation de la paroi de la vésicule.

Le cancer de la vésicule biliaire

Relativement rare (environ 1% des cancers), le cancer de la vésicule biliaire est souvent détecté tardivement, en raison de son évolution lente et silencieuse. Les symptômes sont généralement non spécifiques (douleurs abdominales, jaunisse) et apparaissent lorsqu’il est déjà avancé, réduisant les chances de guérison.

Les facteurs de risque

Certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres à développer des problèmes au niveau de la vésicule biliaire. Parmi les facteurs de risque connus, on retrouve :

  • L’âge : les problèmes de vésicule sont plus fréquents chez les personnes âgées;
  • Le sexe : les femmes sont deux fois plus susceptibles de souffrir de calculs biliaires que les hommes;
  • La grossesse : elle entraîne une modification hormonale pouvant ralentir le débit de bile;
  • L’hérédité : une prédisposition génétique peut exister pour certaines familles;
  • Des antécédents personnels ou familiaux de maladie du foie ou d’infection des voies biliaires;
  • Une alimentation déséquilibrée, trop riche en graisses et pauvre en fibres;
  • L’obésité et le diabète : ces facteurs augmentent le risque de formation de calculs biliaires;
  • Un traitement médicamenteux responsable d’une augmentation du cholestérol sanguin (exemple : certains médicaments hypolipidémiants).

La prise en charge des problèmes de vésicule biliaire

Face à un problème de vésicule, la prise en charge médicale peut varier selon l’importance et la nature du trouble :

  • Traitement médicamenteux : pour les petits calculs biliaires, une dissolution chimique est parfois possible. Des anti-inflammatoires et des antalgiques peuvent être prescrits pour soulager la douleur;
  • Lithotripsie extracorporelle : ce traitement permet de casser les calculs biliaires en morceaux plus petits grâce à des ondes de choc sonores. Toutefois, il ne convient pas à tous les patients ni à tous les types de calculs;
  • Intervention chirurgicale : dans certains cas, il peut être nécessaire d’enlever toute la vésicule biliaire (cholécystectomie). L’intervention peut se faire par voie ouverte traditionnelle, mais aussi par coelioscopie.
À LIRE AUSSI :  Combien de temps pour envoyer un colis Vinted en 2024 ?

Le pronostic des troubles de la vésicule biliaire

Si la grande majorité des troubles liés à la vésicule biliaire sont bénins et peuvent être traités avec succès, certaines situations telle qu’une infection non contrôlée, la perforation de la vésicule lors d’une cholécystite aiguë ou le cancer peuvent entraîner des complications graves pouvant mettre la vie du patient en danger.

Il est donc crucial de ne pas négliger les symptômes douloureux abdominaux, et de consulter rapidement un médecin lorsque ces derniers sont persistants et accompagnés d’autres signes inquiétants (fièvre, nausées, vomissements). Une détection et une prise en charge précoces des problèmes de vésicule biliaire permettent d’augmenter considérablement les chances de guérison.

Laisser un commentaire