Que mettre dans son compost ?

Le compostage est une pratique écologique qui permet de réduire les déchets ménagers tout en enrichissant le sol de votre jardin. Il est important de savoir quels matériaux peuvent être utilisés dans un compost et ceux qui doivent être évités. Dans cet article, nous vous présenterons une liste de ce que vous pouvez mettre dans votre compost, ainsi que quelques conseils pour obtenir un compost de qualité.

Démarrer son composteur (pour que ça fonctionne !) #compost

Introduction au compostage

Le compostage est un processus naturel de décomposition des matières organiques. En transformant ces déchets en un engrais naturel, vous pouvez améliorer la santé de votre sol et réduire votre empreinte carbone. Pour réussir votre compost, il est essentiel de connaître les éléments nécessaires à sa formation.

Les éléments essentiels pour un bon compost

Un bon compost nécessite un équilibre entre les matières brunes riches en carbone et les matières vertes riches en azote. Ces matières sont dégradées par des micro-organismes, tels que les bactéries et les champignons, qui se nourrissent des déchets organiques. L’eau et l’air sont également essentiels pour favoriser leur croissance et leur activité..

Les matières riches en carbone

Les matières riches en carbone, également appelées “matières brunes”, fournissent de l’énergie aux organismes décomposeurs du compost. Voici quelques exemples de matières riches en carbone :

  • Feuilles mortes
  • Paille
  • Branches et écorces
  • Sciure de bois
  • Papier et carton non glacé
  • Coquilles d’œufs écrasées

Les matières riches en azote

Les matières riches en azote, ou “matières vertes”, sont essentielles pour favoriser la croissance des bactéries qui décomposent les déchets organiques. Voici quelques exemples de matières riches en azote :

  • Épluchures de fruits et légumes
  • Marc de café
  • Tontes de gazon
  • Déchets de cuisine non gras
  • Fleurs fanées
  • Résidus de légumes et de fruits
À LIRE AUSSI :  Bien-être : faire de son abri de jardin un espace à soi

Les éléments à éviter dans le compost

Les éléments suivants ne doivent pas être ajoutés à votre compost :

  • Viande, poisson et produits laitiers : Ces aliments peuvent attirer des nuisibles tels que les rats et les mouches, en plus de produire de mauvaises odeurs.
  • Graisses et huiles : Ils peuvent ralentir le processus de décomposition et entraîner des problèmes d’odeurs.
  • Produits laitiers : Le lait et les produits laitiers peuvent causer des odeurs désagréables et attirer les animaux nuisibles.
  • Plantes malades : Les plantes atteintes de maladies fongiques ou d’insectes nuisibles peuvent contaminer votre compost et propager les problèmes dans votre jardin.
  • Déchets de viande cuite : Ils peuvent également causer des odeurs désagréables et attirer les animaux indésirables.
  • Déchets humains et animaux : Ils peuvent contenir des agents pathogènes dangereux pour la santé humaine.
  • Mauvaises herbes en graines : Les mauvaises herbes qui ont déjà formé des graines peuvent se propager dans votre jardin lorsque vous utilisez le compost.

Le processus de compostage

Maintenant que nous avons vu quels éléments peuvent être ajoutés à votre compost et ceux à éviter, voyons le processus de compostage en cinq étapes :

Étape 1 : Préparation du composteur

Choisissez un endroit dans votre jardin pour installer votre composteur. Assurez-vous qu’il est à l’abri du vent et facilement accessible. Préparez le fond du composteur en y mettant des branches ou des brindilles pour assurer une bonne aération.

Étape 2 : Ajout des matières organiques

Commencez par ajouter une couche de matières riches en carbone, comme des feuilles mortes ou de la paille, au fond du composteur. Ajoutez ensuite une couche de matières riches en azote, comme des épluchures de fruits et légumes ou du marc de café. Alternez les couches de matières brunes et vertes pour équilibrer le compost.

Étape 3 : Aération et humidification

Pour favoriser la décomposition, aérez régulièrement le compost à l’aide d’une fourche ou d’un outil similaire. Assurez-vous également que le compost reste suffisamment humide en l’arrosant légèrement si nécessaire. Un compost trop sec ralentira le processus de décomposition.

Étape 4 : Retournement du compost

Après quelques semaines, retournez le compost à l’aide d’une fourche pour favoriser une décomposition uniforme. Cette étape permet d’apporter de l’oxygène aux micro-organismes et d’accélérer le processus.

À LIRE AUSSI :  Maîtriser l'art de la taille d'un olivier : conseils et techniques

Étape 5 : Maturation du compost

Laissez le compost se maturation pendant plusieurs mois. Pendant cette période, les micro-organismes vont continuer à décomposer les matières organiques, transformant ainsi le mélange en un compost riche et foncé. Vous saurez que le compost est prêt à être utilisé lorsqu’il a une texture friable et une odeur de terreau.

Utilisation du compost

Le compost obtenu peut être utilisé de différentes manières pour améliorer votre jardin et favoriser la croissance des plantes :

Fertiliser le jardin

Répandez une couche de compost mûr sur votre jardin pour enrichir le sol en éléments nutritifs. Le compost favorise la rétention d’eau, améliore la structure du sol et stimule l’activité microbienne bénéfique. Cela permet aux plantes de mieux absorber les nutriments et de développer des racines plus saines.

Améliorer la qualité du sol

Si vous avez un sol argileux ou sableux, mélangez du compost à la terre existante pour améliorer sa structure et sa fertilité. Le compost agit comme un amendement organique qui aide à retenir l’humidité, à aérer le sol et à fournir des éléments nutritifs essentiels aux plantes.

Enrichir les plantes en pot

Ajoutez du compost à vos mélanges de terreau pour les plantes en pot. Cela apportera des nutriments supplémentaires aux plantes et favorisera leur croissance saine. Veillez à ne pas utiliser de compost non mûr, car il pourrait brûler les racines des plantes.

Le compostage est une pratique écologique qui vous permet de réduire vos déchets tout en créant un amendement naturel pour votre jardin. En choisissant les bons éléments à mettre dans votre composteur et en suivant les étapes du processus de compostage, vous pourrez obtenir un compost de haute qualité qui nourrira vos plantes et améliorera la santé de votre sol.

N’oubliez pas d’éviter certains éléments tels que la viande, les produits laitiers et les plantes malades, qui peuvent perturber le processus de compostage. En utilisant votre compost de manière judicieuse, vous contribuerez à la durabilité de votre jardin et à la préservation de l’environnement.

Laisser un commentaire